Télécharger Imprimer

Villeneuve d’Ascq, le 25 avril 2019

  • 16% des Français, soit plus de 8 millions de personnes, envisagent de déménager en 20191. Les raisons sont un changement de situation familiale (19%), l’accession à la propriété (13%) et la volonté de disposer d’une surface plus importante (12%)
  • 63% des Français qui ont déménagé, se sont rapprochés de leur lieu de travail. Parmi eux, on observe une part significative des personnes se trouvant en situation de mutation professionnelle (88%) et des CSP+ (68%).
  • A contrario, 37% d’entre eux se sont éloignés de leur lieu de travail, notamment les CSP- (45%). Pour ces derniers, la volonté de faire baisser le coût de l’achat ou du loyer est une raison plus marquée que la moyenne de la population (30% d’entre eux contre 22% pour l’ensemble).
  • Le budget global pour le déménagement est de 4782 euros en moyenne (incluant les travaux réalisés dans l’ancien logement, les coûts propres au déménagement et les frais associés à l’aménagement du nouveau logement)
  • L’aménagement du nouveau logement (achat de meubles, travaux, peinture, décoration, …) représente 81% du budget global (3872 euros en moyenne), qui peut s’expliquer par le gain important de surface (53m2 en moyenne) dans le nouveau logement (3 Français sur 4 ont déménagé dans un logement plus grand)
  • Les Français semblent sous-estimer le coût de ces dépenses : même si 71% d’entre eux les anticipent, deux tiers le font uniquement 1 à 3 mois avant.
  • Ce manque d’anticipation les contraint à des arbitrages financiers importants :
    – Un Français sur 2 (51%) déclare avoir renoncé à des projets ou achats importants à cause de son déménagement. Les Français ont principalement renoncé à un voyage (pour 29% d’entre eux) et à l’achat d’une voiture (pour un quart d’entre eux – 23%)
    – Près de la moitié des Français (41%) doivent utiliser leur épargne pour financer leur déménagement
  • 7% des Français ont souscrit un crédit à la consommation pour financer leur déménagement, notamment les populations les plus modestes (CSP- ; 11%). Le montant moyen emprunté est de 4476 euros, soit la quasi-totalité du budget global du déménagement.

Cofidis publie ce jour les résultats de l’enquête « Les Français et le déménagement : budget, financement et bons plans » réalisée en collaboration avec l’institut CSA Research. 16% des Français (âgés de 18 ans et plus), soit plus de 8 millions de personnes, envisagent de déménager en 20191, notamment les moins de 35 ans (58%), les femmes (52%), les habitants vivant dans une grande agglomération (42%) et les CSP+ (38%). La période pré-estivale est particulièrement plébiscitée : plus d’un Français sur 5 (22%) envisage de déménager aux mois de mai et juin.

Parmi les résultats marquants, le budget global pour le déménagement est de 4782 euros en moyenne (incluant les travaux réalisés dans l’ancien logement, les coûts propres au déménagement et les frais associés à l’aménagement dans le nouveau logement). Un budget qui varie du simple au triple selon l’âge (2815 euros pour les moins de 35 ans contre 7248 euros pour les 50 ans et plus).

Le budget lié à l’aménagement du nouveau logement (achat de meubles, travaux, peinture, décoration, …) représente 81% du budget global du déménagement (3872 euros en moyenne). Ce montant élevé peut s’expliquer par le gain de surface important (53 m2 en moyenne) dans le nouveau logement (75% des Français déclarent déménager dans un logement plus grand).

Les coûts propres au déménagement représentent 527 euros en moyenne et les travaux de rénovation réalisés dans l’ancien appartement s’élèvent à 383 euros en moyenne.

Globalement, une majorité de Français ne semble pas avoir conscience du coût significatif d’un déménagement. En effet, même si 7 Français sur 10 (71%) anticipent leurs dépenses, une majorité d’entre eux (61%) le font seulement 1 à 3 mois avant. Ce sont notamment les jeunes (moins de 35 ans) qui anticipent le moins (46% d’entre eux déclarent anticiper leurs dépenses).

Ce manque d’anticipation contraint les Français à des arbitrages financiers importants.
Un Français sur 2 (51%) déclare avoir renoncé à des projets ou achats importants à cause de son déménagement, notamment les habitants d’Ile-de-France (68%) et les personnes avec enfant(s) à charge (64%). Ils ont principalement renoncé à un voyage (pour 29% d’entre eux) et à l’achat d’une voiture (pour le quart d’entre eux, 23%).
Par ailleurs, près de la moitié des Français (41%) doivent utiliser leur épargne personnelle (52% des retraités et 54% des Français qui achètent leur logement). Plus d’un tiers d’entre eux (37%) puisent dans leur budget dédié aux dépenses courantes, notamment les cadres et professions libérales (47%) qui disposent de revenus importants). 14% des Français font appel à leur entourage, notamment les moins de 35 ans (20%).

7% des Français souscrivent un crédit à la consommation pour financer leur déménagement. On observe que ce mode de financement est utilisé par les populations les plus modestes financièrement, qui n’ont pas forcément d’épargne : les CSP- (11%) dont les revenus par mois (hors prestations sociales) atteignent 1503 euros net en moyenne2. Ceux qui souscrivent un crédit empruntent d’ailleurs 4476 euros en moyenne, soit la quasi-totalité du budget global du déménagement (4782 euros en moyenne). Par ailleurs, la moitié des Français (51%) déclarent avoir contracté un crédit à la consommation car ils n’avaient pas assez d’épargne pour financer leur déménagement. Pour un quart d’entre eux (26%), c’est parce qu’ils ne souhaitaient pas puiser dedans.

Pour optimiser leur budget et limiter le coût du déménagement, les Français ont recours à de nombreuses astuces. Ils sont notamment adeptes du « Système D » : recevoir l’aide de sa famille et de ses amis (65%) et récupérer des cartons auprès des commerçants ou de ses voisins (46%). A contrario, seul un quart des Français (24%) ayant déménagé a eu recours aux services d’une entreprise spécialisée. Ce type de services est privilégié par les populations les plus âgées (40% des 50 ans et plus, 48% des retraités).


Le nouveau logement, un espace plus spacieux et plus proche du lieu de travail

En 2018, les raisons principales qui ont conduit les Français à déménager sont un changement de situation familiale (19%, notamment les 18-24 ans : 27%), l’accession à la propriété (13%, notamment les personnes en couple : 18%) et la volonté d’avoir une surface plus grande (12%, notamment les habitants d’Ile-de-France – 19% – et les personnes avec des enfants – 17%).

3 Français sur 4 (75%) ont déménagé dans un logement plus spacieux. Ils ont gagné en moyenne 53m2 supplémentaires (69m2 dans les communes rurales). Les populations qui ont déménagé dans un logement plus petit sont principalement les retraités (46%), les 50 ans et plus (38%) et les personnes seul(e)s (33%).

Deux tiers des Français (63%) ont déménagé pour se rapprocher de leur lieu de travail, notamment les hommes (71%) et CSP+ (68%). 37% des Français se sont éloignés de leur lieu de travail, plus particulièrement les CSP- (45%) et les employés (46%).
Parmi les Français qui s’en sont éloignés, 40% d’entre eux l’ont fait pour avoir une surface plus grande, 30% pour profiter d’un espace extérieur (notamment les moins de 35 ans ; 39%) et 22% pour faire baisser le coût de l’achat ou du loyer (notamment les CSP- : 30% contre 16% pour les CSP+).

La distance moyenne entre l’ancien et le nouveau logement est de 118 km. On observe que 45% des Français ont déménagé dans un autre département (53% ont choisi de rester dans le même département). Les départements les plus attractifs sont Paris (5% des déménagements), suivi du Rhône (Lyon ; 4%) et du Nord (Lille ; 4%).


« Rénovation de l’ancien logement, aménagement du nouveau logement, montant de la caution, des premiers loyers ou des échéances du crédit immobilier : le déménagement représente un coût significatif, qui semble être sous-estimé par les Français. Un Français sur deux ayant déménagé doit donc renoncer à un autre projet, notamment des vacances ou l’achat d’une voiture. Ils sont également nombreux à devoir puiser dans leur épargne personnelle pour financer leur déménagement. Le crédit à la consommation représente une solution de financement pour les ménages les plus modestes qui ne disposent pas d’épargne. », déclare Céline François, Directrice Marketing de Cofidis France.

Elle ajoute : « Une grande majorité de Français font le choix de déménager pour se rapprocher de leur lieu de travail et disposer d’un logement plus spacieux et agréable. En revanche, pour les ménages les plus modestes, la contrainte budgétaire est plus marquée et on observe qu’ils déménagent davantage pour faire baisser le coût de l’achat ou du loyer. Pour eux, c’est la double peine : l’éloignement de leur lieu de travail leur impose un rythme quotidien plus soutenu – en allongeant leurs temps de trajet – et augmente significativement leurs dépenses liées aux transports. »

Résultats détaillés

4782 euros, le budget moyen du déménagement

Le budget global pour le déménagement est de 4782 euros en moyenne. Un budget qui varie significativement selon l’âge (2815 euros pour les moins de 35 ans contre 7248 euros pour les 50 ans et plus).

Ce budget inclut :

> Les travaux réalisés dans l’ancien logement (peinture, petits travaux, ménage) : 383 euros en moyenne, avec des différences selon les catégories sociodémographiques (539 euros pour les hommes contre 300 euros pour les femmes ; 145 euros pour les personnes seules contre 530 euros pour les personnes en couple ; 556 euros pour les personnes ayant des enfants à charge contre 269 euros pour ceux qui n’en ont pas).

> Les coûts propres au déménagement (location d’un camion, achats de cartons, entreprises spécialisées, etc.) : 527 euros en moyenne, avec des différences selon les catégories sociodémographiques (278 euros pour les moins de 35 ans contre 968 euros pour les 50 ans et plus, et plus spécifiquement 1168 euros pour les retraités, justifiés par le fait que la moitié d’entre eux déclarent avoir recours à une entreprise spécialisée pour déménager).

> Les frais associés à l’aménagement dans le nouveau logement (achat de meubles, peintures, travaux, décoration, etc.) : 3872 euros en moyenne, soit 81% du budget global. Avec des différences selon les catégories sociodémographiques (2239 euros pour les moins de 35 ans contre 5876 euros pour les 50 ans et plus, et plus spécifiquement 6256 euros pour les retraités).

Un budget significatif qui contraint les Français à des arbitrages financiers

Globalement, une majorité de Français ne semblent pas avoir conscience du coût significatif d’un déménagement.

En effet, même si 7 Français sur 10 (71%) anticipent leurs dépenses, une majorité d’entre eux (61%) le font seulement 1 à 3 mois avant.
Les retraités (86%) et les personnes en couple (75%) sont les catégories de population qui anticipent le plus. La moitié des retraités (51%) anticipent au moins 6 mois à l’avance.
Les jeunes de 18/24 ans (45%) et les personnes seules (36%) anticipent le moins. La moitié des jeunes de 18/24 ans (54%) anticipent 1 mois à l’avance.

Ce manque d’anticipation les contraint à des arbitrages financiers importants :

> Un Français sur 2 (51%) déclare avoir renoncé à des projets ou achats importants à cause de son déménagement, notamment les personnes avec des enfants à charge (64%) et les habitants de Paris / Région parisienne (68%)

> Les Français ont principalement renoncé à un voyage (pour 29% d’entre eux) et à l’achat d’une voiture (pour un quart d’entre eux – 23%).

Les femmes renoncent davantage à des projets que les hommes (32% ont renoncé à un voyage / des vacances contre 25% des hommes et 28% ont renoncé à des activités de loisirs / des sorties).

Les habitants de Paris / Région parisienne renoncent également plus à des projets que les habitants de province (68% contre 47%). Cela peut s’expliquer par le coût de l’immobilier particulièrement élevé à Paris / Région parisienne.

Des modes de financement qui varient sur les catégories socio-professionnelles

Près de la moitié des Français (41%) doivent utiliser leur épargne personnelle pour financer leur déménagement. C’est notamment le cas des retraités (52%) et des Français qui achètent leur logement (54%).

Plus d’un tiers d’entre eux (37%) puisent dans leur budget dédié aux dépenses courantes, notamment les cadres et professions libérales (47%) qui disposent de revenus plus importants que la moyenne des Français.

14% des Français font appel à leur entourage, notamment les moins de 35 ans (20%).

7% des Français ont souscrit un crédit à la consommation. On observe que ce mode de financement est utilisé par les populations les plus modestes financièrement, qui n’ont pas forcément d’épargne : les CSP- (11%) dont les revenus par mois (hors prestations sociales) atteignent 1503 euros en moyenne.
Ceux qui souscrivent un crédit à la consommation empruntent d’ailleurs 4476 euros en moyenne, soit la quasi-totalité du budget global du déménagement (4782 euros en moyenne).
La moitié des Français (51%) déclarent d’ailleurs avoir contracté un crédit à la consommation car ils n’avaient pas assez d’épargne pour financer leur déménagement. Pour un quart d’entre eux (26%), c’est parce qu’ils ne souhaitaient pas puiser dedans.

Le nouveau logement, un espace plus spacieux et plus proche du lieu de travail

En 2018, les principales raisons qui ont poussé les Français à déménager sont :
> Un changement de situation familiale (19%), notamment chez les 18-24 ans (27%)
> L’accession à la propriété (13%), notamment les personnes en couple (18%)
> Avoir une plus grande surface (12%), notamment les habitants d’Ile-de-France (19%) et les personnes avec des enfants (17%)
> Une mutation professionnelle (9%), notamment les cadres et professions libérales (19%) et les hommes (12%)

3 Français sur 4 (75%) ont déménagé dans un logement plus spacieux, notamment les CSP- (83%), les jeunes actifs (81%) et les personnes en couple (80%).
En moyenne, les Français ont gagné une superficie de 53m2 supplémentaires (69m2 dans les communes rurales).
A contrario, un quart des Français a déménagé dans un logement plus petit, notamment les retraités (46%), les 50 ans et plus (38%) et les personnes seules (33%).

Deux Français sur 3 (63%) ont déménagé pour se rapprocher de leur lieu de travail, notamment les hommes (71%) et les CSP+ (68%).
Plus d’un tiers des Français (37%) a fait le choix de s’éloigner de son lieu de travail. C’est notamment le cas des employés (46%), des CSP- (45%) et des femmes (42%).

Parmi les raisons principales :
> Avoir une surface plus grande (40%), notamment les hommes (47%) et les moins de 35 ans (43%)
> Profiter d’un espace extérieur (30%), notamment les moins de 35 ans (39%)
> Faire baisser le coût d’achat ou du loyer (22%), notamment les CSP- (30% contre 16% pour les CSP+)
> Se rapprocher du lieu de travail de son conjoint (9%)
> Se rapprocher de sa famille (9%)

A noter que plus de la moitié des Français (53%) ont déménagé dans le même département. La distance moyenne entre l’ancien et le nouveau logement est de 118 kilomètres. Les départements les plus attractifs sont Paris, le Rhône (Lyon) et le Nord (Lille).

Les Français privilégient le « système D » pour leur déménagement

Pour minimiser le coût du déménagement, les Français ont recours à de nombreuses pratiques et astuces :
> Recevoir l’aide de sa famille et de ses amis (65%), notamment les moins de 35 ans (74%)
> Récupérer des cartons auprès des commerçants ou de ses voisins (46%)
> Déménager en semaine pour diminuer les coûts (19%), notamment les retraités (30%)

A noter que seuls 24% des Français ont recours aux services d’une entreprise spécialisée pour déménager. Ce sont principalement les retraités (48%) et les 50 ans et plus (40%) qui utilisent ce type de services.


1 Chiffre basé sur du déclaratif, en cohérence avec les données de l’Insee : selon l’Institut, 7,3 millions de personnes ont changé de logement
en France (2014)
2 Montant basé sur du déclaratif


Méthodologie de l’enquête
Une étude réalisée par CSA Research pour Cofidis France, par questionnaire auto-administré du 11 au 18 mars 2019 auprès d’un échantillon de 2875 Français âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population française, construit selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de profession du répondant, de région de résidence et de taille d’agglomération.

A propos de COFIDIS France
Avec 2 millions de clients et 350 enseignes partenaires, Cofidis est depuis plus de 35 ans l’un des principaux acteurs du crédit à la consommation en France (crédits renouvelables et prêts personnels, solutions de paiement, assurance, rachat de créances et partenariats).
Acteur fortement engagé dans l’accompagnement de ses clients, Cofidis s’appuie sur un conseil personnalisé, des outils & services innovants
et la pédagogie du crédit pour faire du consommateur un acteur de son budget, informé et responsable. Cofidis contribue également au
dynamisme commercial des enseignes de distribution et sites e-commerce grâce à des solutions performantes et sur-mesure en matière de
facilités de paiement (carte 4 étoiles, 1euro.com, 3xCB, crédit amortissable). Pour en savoir plus : www.cofidis.fr et www.cofidis-retail.fr

 

Contacts presse

Xavier ROC

xavier.roc@agencebabel.com
Tel : 01 53 00 10 58

Diane DELAROIERE

diane.delaroiere@cofidis.fr
Tel : 03 28 77 67 02