Si les Français se sont montrés plutôt attentistes pendant la crise sanitaire, ils renouent aujourd’hui avec l’envie de faire des projets… et avec le crédit à la consommation.

Crédit : un quart des Français disent oui

Alors que la crise sanitaire s’installe dans la durée, les Français ont décidé de ne plus renoncer à leurs projets. Avec un rebond de 7,5% en juin et 1,8% en juillet1, le marché du crédit à la consommation témoigne de cet état d’esprit positif. Le financement immédiat d’un projet reste en effet la raison principale pour souscrire un crédit (pour 46% des emprunteurs), loin devant le paiement d’un imprévu (38%). Et pour près d’un ménage sur deux (44%) qui envisage de souscrire un crédit dans les 12 prochains mois, l’avenir reste synonyme de projets !

Aujourd’hui, plus d’un Français sur 4 (26,5%)2 détient un crédit à la consommation, et moins d’un quart (23%) n’en a jamais eu.

Leurs solutions préférées ? Le paiement en 3 ou 4 fois avec une carte bancaire détenue par 19% des souscripteurs notamment les -35 ans (24%), suivi des produits plus classiques comme le crédit amortissable : le prêt affecté (16%) et le prêt personnel (14%) puis le crédit renouvelable (15%), et la Location avec Option d’Achat (LOA) / Location Longue Durée (LDD) (7%).

Accélération de certains usages du crédit

Le contexte particulier de l’année 2020 accélère certains usages du crédit à la consommation :

  • la préservation de l’épargne : 1 Français sur 2 (48%) envisage de souscrire un crédit pour ne pas avoir à toucher à son épargne, contre 34% en début d’année. En effet, les trois quarts affirment ne pas avoir confiance en l’avenir et préfèrent emprunter pour financer leurs projets.

  • l’absorption d’une baisse de pouvoir d’achat : 1 Français sur 5 (19%) envisage le crédit pour faire face à une baisse de pouvoir d’achat, notamment les ménages les moins aisés (29%). Une tendance qui pourrait se renforcer puisque 4 Français sur 10 déclarent être touchés par les conséquences économiques de la crise sanitaire.
  • le choix de la souplesse : 1 Français sur 4 (25%) a l’intention de souscrire un paiement en 3 ou 4 fois avec sa carte bancaire, moins engageant qu’un crédit « traditionnel ». Cette tendance devrait s’accélérer avec la crise sanitaire : en juin 2020, 27% des Français déclaraient avoir utilisé le paiement en plusieurs fois sans frais dans l’année, contre 19% en 2019 (+8 points en un an).
  • la souscription en ligne : 1 Français sur 3 (34%) envisage de souscrire un crédit à la consommation en ligne (+5 pts par rapport à 2018) – notamment les locataires (50%) et les CSP+ (43%).

Choix et questionnements des futurs emprunteurs

Qu’est-ce qui caractérise les 48% de Français qui envisagent de contracter un crédit dans les 12 prochains mois ? Très friands du crédit affecté (pour 31% d’entre eux), ils sont aussi un quart à choisir le paiement en 3 ou 4 fois avec une carte bancaire, 17% à opter pour un prêt personnel (pour 17% d’entre eux), 12% pour une LOA / LDD (pour 12% d’entre eux) et seulement 8% à préférer un crédit renouvelable. En moyenne, ils empruntent 10 000 euros sur un durée de 28 mois (jusqu’à 35 mois pour les 65 ans et plus). Malgré le contexte économique difficile, la quasi-totalité de ces futurs emprunteurs estiment qu’ils n’auront aucune difficulté à rembourser leur emprunt (91%).

Cette nouvelle clientèle est plutôt bien informée : plus d’un sur 2 déclarent connaître assez bien le fonctionnement du crédit à la consommation, contre moins d’un sur 5 qui estime le contraire. Les interrogations les plus fréquentes portent sur :

  • les taux appliqués, la mensualité et la durée de leur propre emprunt (38%)
  • les taux appliqués aux différents types de crédit à la consommation (33%)
  • les conditions nécessaires pour qu’un crédit soit accordé (17%)
  • les assurances du crédit (15%)
  • les termes techniques (TAEG, TAEA, rachat de crédit, …) (14%)
  • les conséquences en cas des difficultés à rembourser (11%)

Notes

1 ASF. L’activité des établissements spécialisés au premier semestre 2020. Septembre 2020

2 Fédération Française Bancaire. 32ème édition de l’Observatoire des Crédits aux ménages. Janvier 2020

3 9ème édition du Baromètre annuel COFIDIS / CSA « Les Français et leur pouvoir d’achat », Juin 2020

Méthodologie de l’enquête

Étude CSA Research pour Cofidis France, réalisée par questionnaire auto-administré en 2 vagues : Vague 1 (Échantillon de 1009 individus représentatif de de la population française âgés de 18 ans et plus, interrogé du 20 au 26 février 2020) et Vague 2 (Échantillon de 202 Français âgés de 18 ans et plus, ayant l’intention de souscrire un crédit à la consommation dans les 12 prochains mois, interrogé du 24 au 28 août 2020). Les 2 échantillons ont été construits selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de profession du répondant, de région et de taille d’agglomération.

Sur le même sujet

Vignette spécificités crédit europe
Enquête : Habitudes européennes de recours au crédit

ConsommationCrédit consoEurope
26/06/18 2m25s

Interview d’expert : Simon Borel, sociologue à l’ObSoCo

Interview
10/12/19 2m15s

DATAVISUALISATION - Carte de France du crédit à la consommation

ConsommationCrédit consoDatavisualisation
10/12/19