Alors que les prix continuent d’augmenter, les ménages voient leur budget fondre comme neige au soleil. Ils estiment ainsi qu’il leur manque 510 € par mois pour vivre correctement, un record depuis 2014 révélé dans la 11e édition du Baromètre du pouvoir d’achat des Français.

LE POUVOIR D’ACHAT, PRÉOCCUPATION N°1 DES FAMILLES

C’est le chiffre choc de ce Baromètre 2022 : le pouvoir d’achat passe en tête des préoccupations pour plus d’un Français sur 2 (54%). Même chez les ménages les plus aisés, ils sont 42 % à s’en inquiéter en priorité. Une percée qui relègue la santé en deuxième place des craintes des consommateurs (34 %), loin devant l’environnement (27 %).

 Deux tiers des Français (66%) pensent que leur pouvoir d’achat va diminuer au cours des 12 prochains mois (contre 37% en 2021). 

La forte hausse des prix enregistrée cette année suscite par ailleurs de nombreuses incertitudes pour l’avenir : deux tiers des ménages craignent de voir leur pouvoir d’achat diminuer au cours des 12 prochains mois. Du jamais vu depuis la première édition du baromètre, et une hausse record de 29 points par rapport à l’année dernière.

 

510 EUROS MANQUENT CHAQUE MOIS

L’inflation entame le budget des familles de toutes parts, y compris sur les dépenses essentielles. Plus de 8 Français sur 10 la constatent sur leurs courses alimentaires (+12 pts vs. 2021), leurs factures d’énergie (+8 pts), et 64 % sur leurs frais de transports (+21 pts). Résultat, la perception des Français sur l’évolution de leur pouvoir d’achat est largement négative. Plus des deux tiers pensent que leur pouvoir d’achat a diminué (+18 pts vs. 2021) et une majorité (53 %) trouve que leur qualité de vie s’est détériorée.

In fine, ce sont 510 € qui manquent chaque mois aux ménages pour vivre correctement, selon leur propre estimation. Une hausse de 43 € par rapport à 2021, et un record depuis la création du Baromètre du pouvoir d’achat Cofidis. Cette somme manque notamment sur des postes élémentaires comme l’alimentation (53 %) et l’énergie (29 %).

510 € c’est la somme moyenne mensuelle qui manque aux Français pour vivre convenablement.

 

PROJETS EN BAISSE CHERCHENT PRIX BAS

Pour limiter la casse, 59 % des ménages rognent sur les dépenses non essentielles et 30 % repoussent les projets nécessitant d’importantes dépenses. Preuve du manque de confiance en l’avenir, même chez les Français qui gardent un projet en tête, 41 % doutent de pouvoir le réaliser. Pour le reste, c’est la traque des prix bas, les bons plans et les astuces qui sont privilégiés.

Car même s’ils se serrent la ceinture, les consommateurs évitent d’avoir davantage recours au découvert bancaire : 38 % sont à découvert au moins une fois par an, un chiffre comparable à l’année dernière. En revanche, le montant moyen augmente : 368 € par personne, contre 316 € en 2021. Plus d’un tiers des Français (35 %) déclarent par ailleurs détenir un crédit à la consommation, une hausse de 3 points en un an.

 

Méthodologie de l’enquête

Échantillon de 1 007 Français, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon auto-administré en ligne du 04 mars au 11 juillet 2022. constitué d’après la méthode des quotas sur les critères suivants : sexe, âge, profession, région de résidence et catégorie d’agglomération.

Sur le même sujet

Interview d’expert : Mathieu Escarpit, Porte parole Cofidis France

Interview
17/09/19 2m00

Interview d’expert : Simon Borel, sociologue à l’ObSoCo

Interview
24/09/20 3min20s

Vignette étude seniors
Enquête : La situation financière des séniors

Crédit consoSéniors
02/04/19 2m40s